Menu Principal
Index thématique
Recherche sur le site
Les articles les plus consultés
Page « 1 2 3 4 (5) 6 7 8 ... 20 »
Algérie : Guerre d’Algérie 1954-1962 : Ces officiers qui ont dit non à la torture
Posté par Peyron le 18/6/2007 16:19:49 (6587 lectures)


Pour eux, de telles pratiques ne pouvaient que pousser leur adversaire à commettre des exactions de même nature et les deux parties seraient immanquablement entraînés dans une spirale de la violence. De plus, les exactions des combattants de l’armée de la libération ne pouvaient qu’encourager, ces officiers a en étaient bien conscients, le recrutement des harkis dans l’armée française.
Selon les estimations de Gilbert Meynier (7) , plus de 7 000 combattants algériens ont été victimes de leurs « frères », victimes de purges féroces. Le cas de Rémy Mauduit est significatif à cet égard (8) .
Comme le faisait remarquer Albert Camus, chacune des parties en présence s’est autorisée les excès de l’autre.
La guerre d’Algérie n’est pas facile à définir : c’est d’abord une guerre civile entre Algériens, une guerre civile entre Français avec le putsch d’Alger en 1961, une guerre où l’ennemi n’est ni nommé ni reconnu, une guerre qui se déroule dans ce qui est alors un département français et qui n’est pas officiellement déclarée de peur que l’ONU vienne y mettre son nez.

Page « 1 2 3 4 (5) 6 7 8 ... 20 »
Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)