Menu Principal
Index thématique
Recherche sur le site
Les articles les plus consultés
Page « 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 »
Génocide : Le procès de Nuremberg par Annette Wieviorka
Posté par Peyron le 18/6/2007 16:11:30 (7766 lectures)


Donc la notion de neutralité en 39/45 est une notion fort compliquée en ce qui concerne l’Europe. On aurait pu faire participer ce qu’on appelle la bonne Allemagne (c’est-à-dire l’Allemagne de l’immigration). Cela aurait été une possibilité, mais finalement , les alliés qui avaient gagné la guerre ont rendu une justice. Ils l’ont rendue de façon loyale. Les accusés ont été réellement défendus, par de vrais avocats. Il avait été décidé qu’on ne pouvait être avocat si on avait été membre du parti nazi. Or il y a eu parmi ces avocats un certain nombre de membres du parti nazi, et on a fermé les yeux. Certains de ces avocats, je pense notamment aux avocats des amiraux, ont été absolument extraordinaires et ont eu gain de cause. L’un d’eux a démontré, a exigé une déclaration de Mc Arthur pour montrer que dans le Pacifique la flotte américaine s’était comporté exactement comme la flotte allemande, et sur ce point-là, il a gagné. Cela veut donc dire qu’il y a eu un vrai procès, avec de vrais avocats, qui ont eu de vrais moyens pour défendre les accusés.

La deuxième grande accusation c’est la présence de l’Union Soviétique. Cette présence se focalise autour de deux choses. La première : le pacte germano-soviétique dont le protocole secret est dévoilé au procès de Nuremberg. Or, le protocole secret du pacte germano-soviétique, c’est quelque chose de très grave, parce que ce protocole secret montre finalement que Hitler et Staline s’entendent pour envahir la Pologne et que Staline va récupérer la Transylvanie, et un certain nombre d’autres zones. Donc cela met en péril le premier chef d’accusation, la guerre d’agression. Puisque la guerre commence avec l’invasion de la Pologne, si l’Union Soviétique envahit la Pologne 17 jours après l’Allemagne, l’Union Soviétique pourrait être accusée elle aussi d’agression. Le deuxième problème, c’est le problème très douloureux de Katine. Les Soviétiques exigent des Américains que Katine soit porté sur l’acte d’accusation, et que les Allemands soient accusés du massacre de 4 000 officiers polonais retrouvés dans la fosse dans la forêt près de Smolensk. Et c’est inscrit.

Page « 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 »
Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)